• LE DROIT D'AVOIR DES DROITS

    Le FFS sera majoritaire aux APC et APW”, a déclaré Ali Laskri.

    La ville de Naciria (wilaya de Boumerdès) a accueilli, hier, M. Ali Laskri, premier secrétaire national du FFS. En effet, le leader du plus vieux parti de l'opposition a animé un meeting en plein air sur la placette publique dans une ambiance amicale où il s'est adressé aux militants et sympathisants du parti.
    Ali Laskri a ouvert son meeting en fustigeant, dans un long réquisitoire, tous les responsables qui ont détenu le pouvoir depuis l'Indépendance jusqu'à aujourd'hui. “Il faut réhabiliter le Congrès de la Soummam qui a insisté sur la primauté du politique sur le militaire ; or nous sommes en 2005 et les Algériens n'ont pas acquis tous leurs droits.” Et d'ajouter que “les Algériens qui s'intéressent à la politique se voient toujours interdire d'espaces d'expression”. C'est pourquoi, a-t-il expliqué, que le FFS continue à réclamer son slogan des années 90 qui consiste à “exiger le droit d'avoir des droits”. Au sujet des événements vécus par la Kabylie, Ali Laskri n'a pas mâché ses mots en affirmant que “ces événements ont été programmés dans les laboratoires de la police politique” et de qualifier les archs, sans les nommer, de machine de destruction. “On a substitué un mouvement citoyen qui allait s'étendre à tout le pays à une simple machine de destruction de la Kabylie.” Abordant la paix et la réconciliation, Ali Laskri a indiqué “qu'il n'y a ni paix ni réconciliation tant que les assassins des milliers d'Algériens et de Matoub Lounès courent toujours”. Et de s'interroger sur le silence troublant des pouvoirs, notamment de l'ENTV sur la profanation des tombes de Abane Ramdane et d'Ali Mellah.
    Le premier secrétaire du FFS s'en prendra également aux partis de l'alliance présidentielle qui “n'ont pas réagi aux détournements des prérogatives de leurs élus, interdits d'attribuer des logements à leurs concitoyens”.
    Par ailleurs, le chef de file du FFS a animé un autre meeting avant-hier au centre culturel de Larbaâ Nath-Irathen (Tizi Ouzou) où il a clairement signifié que la formation de Hocine Aït Ahmed “sera majoritaire aux assemblées communales et à l'APW”. Comme il n'a pas manqué d'insister sur la bonne surveillance des urnes le 24 du mois en cours afin d'éviter la fraude qui se prépare, selon ses dires.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :