• Le Front des forces socialistes a réagi, hier, en rendant publique une déclaration à la proposition du FLN à la faveur d’un changement imminent de la constitution.
    Nul étonnement pour le FFS qui considère que c’est là un procédé classique que le système a de tout temps utilisé à la faveur d’une «alternance clanique». «Cette opération n’a rien d’inédit. A toujours vouloir fuir les vraies solutions, le système répète insidieusement et impunément les mêmes manœuvres : occulter les impasses politiques par le recours au plébiscite, sous peine d’effondrement de la Révolution, des institutions, de l’Etat, ou de la République…», souligne la déclaration du plus vieux parti de l’opposition. Le FFS en appelle à la déconstruction de cette énième manœuvre par le rassemblement des forces démocratiques. Se référant à l’histoire de l’Algérie indépendante avec tous ces chapitres, le FFS rappelle que déjà en 1963, une constitution a été concoctée dans un cinéma pour la substituer à la première représentation nationale. «L’impératif et l’urgence officiels étaient de sauver la révolution et la finalité de la manœuvre était d’asseoir le pouvoir d’un clan par l’intronisation d’un homme providentiel : Ben Bella.» La constitution ne sauva pas Ben Bella qui est évincé par Boumediene aidé par le Conseil de la révolution. Seconde manœuvre pour sauver cette fois-ci les institutions en 1976 où «une charte Constitution a plébiscité l’impératif et l’urgence de mettre en place des institutions pérennes devant survivre aux hommes. Finalité : la consécration du chef providentiel Boumediene», relève la déclaration du FFS. Cette dernière évoque en outre le remplacement de Boumediene par Chadli à travers le truchement du conseil de la révolution. Le FFS se souvient aussi de 1989 : «après une révision quatre années auparavant pour desceller l’ancienne constitution, le système, malade de ses équilibres internes, décide unilatéralement d’un nouveau texte constitutionnel. L’impératif et l’urgence étaient une libéralisation de l’espace politique. Finalité de la manœuvre : donner un nouveau souffle au système.» S’ensuivra, après 1991 et 1992, la suspension de la constitution, des institutions bricolées et des responsables cooptés. «L’impératif et l’urgence officiels étaient de sauver la République, et finalité : une reprise en main d’un processus d’ouverture». En 1995, «une constitution de plus fut adoptée. Finalité : consécration de l’option éradicatrice et du tout sécuritaire contre toute idée de réconciliation et de transition démocratique». La déclaration fait référence aussi au retour de Bouteflika comme étant le retour à la case départ : «Souvenons-nous de la démission anticipée en 1998 de Zeroual. L’impératif du moment était la réconciliation nationale ; finalité : la restauration de l’ordre ancien qui impose la paix sociale par la domination et la pacification.» De ces faits, le FFS tire le constat que «par l’autolégitimation, le système et ses démembrements (services parallèles) loin de toute norme universelle de représentation, a privatisé l’Etat, sans jamais avoir eu à rendre des comptes… Depuis quarante ans, les mêmes factions se relaient dans des alternances claniques», précise la déclaration du FFS signée par son premier secrétaire, Ali Laskri. Cette dernière estime que ce qui se prépare aujourd’hui est un remake des scénarios précédents : «La baudruche médiatico-mondaine de la bipolarisation Benflis- Bouteflika à peine crevée, le sérail veut nous entraîner dans ses contorsions tragicomiques. Une alliance aux liens indéfectibles autour de l’homme providentiel se dévoile comme le nœud gordien d’un psychodrame annoncé». Quelle solution ? Le FFS note que son président Hocine Aït-Ahmed et le parti se sont de tout temps opposés «aux stratégies d’accompagnement, de détournement, de putsh, de neutralisation, de régression et de montage de grandes messes à usage de rouleau compresseur». La déclaration du FFS qualifie le projet de changement de la constitution «d’agitation sans résultats prometteurs pour l’avenir démocratique du pays» qui doit être démonté par le recentrage du débat et de l’intérêt politico-médiatique sur les questions essentielles et existentielles du devenir du pays. Le FFS en appelle, ainsi, au recensement de toutes les potentialités démocratiques qui doivent se rendre visibles et se concerter.





    3 commentaires

  • Pétition
    Algérie : contre l'autoamnistie, oui à la justice, non à l'impunité !

    Le 27 février 2006, le régime d'Alger a promulgué une ordonnance de mise en œuvre des dispositions de la « Charte sur la paix et la réconciliation nationale » (adoptée en septembre 2005 par un référendum aux résultats largement truqués). Sous le prétexte de mettre un terme à la période sanglante inaugurée par le coup d'État de janvier 1992, le régime d'Alger décrète l'impunité des assassins, qu'il s'agisse des membres des groupes armés se réclamant de l'islam ou des « forces de défense et de sécurité de la République, toutes composantes confondues ». Et il interdit, sous peine d'emprisonnement, d'évoquer sous quelque forme que ce soit la responsabilité des parties qui ont organisé les violations du droit et ordonné, couvert ou justifié les atrocités commises depuis près de quinze ans.

    Les parents de victimes, les familles de disparus sont sommées de se taire – elle n'auront plus le droit de porter plainte – et d'oublier contre une indemnisation financière, méthode honteuse où l'outrage le dispute à l'aveuglement. Mais comment effacer la mer de sang et d'horreurs qui a submergé la société algérienne ? La seconde guerre d'Algérie – qui a porté à son paroxysme les formes perverses et inhumaines de guérilla et contre-guérilla développées au cours de la guerre d'indépendance par les forces coloniales – a coûté près de 200 000 morts, 20 000 disparus, un nombre très élevé de blessés et de personnes déplacées.

    Après avoir imposé une guerre meurtrière et particulièrement « sale » au peuple algérien, les généraux putschistes qui détiennent le pouvoir réel à Alger, dont le président Abdelaziz Bouteflika n'est que le représentant diplomatique, désirent s'absoudre des crimes contre l'humanité perpétrés sous leur autorité effective, et effacer ceux de leurs anciens adversaires. En violation directe des engagements internationaux signés par l'Algérie et des principes fondamentaux du droit, cette politique d'oubli forcé est en soi un aveu éclatant de responsabilité.

    Cette démarche inacceptable est clairement confortée et cautionnée par nombre de dirigeants des grandes démocraties occidentales. Motivés essentiellement par des considérations économiques, ils mettent en avant le « péril islamiste » pour justifier ce déni des valeurs universelles des droits humains.

    L'autoamnistie des chefs de guerre a déjà été tentée ailleurs, notamment en Amérique latine, et partout elle a connu l'échec. Car nul ne peut disposer du pouvoir d'effacer l'histoire. Il ne peut y avoir de paix et de réconciliation sans vérité ni justice. Le peuple algérien connaît son histoire et aucune manœuvre ne peut effacer des crimes imprescriptibles. Vouloir lui imposer le silence par la menace est strictement illusoire.

    Les femmes et les hommes à travers le monde épris de liberté, signataires de ce texte, rejettent cette loi d'un autre âge et appuient sans réserve la société algérienne dans sa marche vers la justice et les libertés.

    Premiers signataires : Lahouari Addi (sociologue), Hocine Aït-Ahmed (président du Front des forces socialistes), Omar Benderra (économiste), Sihem Bensedrine (Conseil national pour les libertés en Tunisie), Anna Bozzo (historienne), François Gèze (éditeur), Burhan Ghalioun (politologue), Ghazi Hidouci (économiste), Alain Lipietz (député européen), Gustave Massiah (président du CRID), Salima Mellah (Algeria-Watch), Adolfo Perez Esquivel (Prix Nobel de la paix), Werner Ruf (politologue), Salah-Eddine Sidhoum (chirurgien).

    Signatures (prénom, nom, profession, organisation le cas échéant, pays de résidence) à adresser à : impunite_non@algeria-watch.org

    Cette pétition sera envoyée à la fin du mois d'avril à diverses institutions algériennes et internationales.



    Signataires:

    Saïd Ait Abdallah, conseiller technique France
    Abdenour Abdelli, ex-membre du syndicat islamique du travailleur (sit)
    Khelil Abdelmoumene, militant de la LADDH, Algérie
    Noureddine Abdi, chercheur CNRS, Paris
    Abdelhamid Achour, Sociologue, F.F.S, Algérie
    Mohammed Abouchi, Ex-etudiant à l'uninersite de constantine, Algerie/setif
    Ali Yahia Tarik Ben Mohammed Saïd Abrous, Publicitaire, Maroc
    Nabila Adjlout, Secrétaire - Algérie
    Mayouf Agoune, Tutor, UK
    Salim Ahmed-Nacer
    Jugurtha Aït-Ahmed, journaliste, Suisse
    Mohand Cherif Aït-Ahmed, Admnistrateur, EX président d'APC de Tizi Ouzou
    Karim Ait Aissi , Informaticien , coordinateur du Mouvement Humaniste en Algérie , militant du FFS
    Belaid Ait Mohand , Éducateur, France
    Larbi Alili, Scientifique, Tresorier de Justitia Universalis, La Haye, Pays Bas
    Josette Ampilhac, membre de l'ACAT
    Méziane Amrouche, technicien, France
    Bernard Anclin
    Souhila Anza Hafsa, étudiante en journalisme
    Hachimi-Chemimi Arab, Gestionnaire, Militant du FFS et Défenseur des Droits de la Personne Humaine, Algérie
    Samir Arezki ,étudiant de béjaia (2éme année),Algerie
    Yahia Assam, Journaliste Reporter Image, France
    Asamblea Permanente por los Derechos Humanos (A. P. D. H.), Argentina
    Ahmed Assermouh, Architecte et Urbaniste, Maroc
    Nordine Ath Messaoud, Etudiant
    Brigitte Azema-Peyret, Avocat honoraire au barreau de Bordeaux
    Lakhdar Azoug, Président de l'assemblée communale d'Amalou, wilaya de Béjaia - Algérie
    Larbi Babou, Retraité - Algérie
    Françoise Bage, Traductrice, Pays-Bas
    Khaled Bahloul, Physicien, France
    Djamel Bahloul, Secrétaire National à la jeunesse et au mouvement estudiantin du Front des Forces Socialistes - FFS - Algérie
    Karim Baloul, Secrétaire National du FFS chargé des Relations Internationales, Algérie
    Arezki Bantaleb, fonction medecin
    Jean Yves Barrère, économiste , France
    Abdelouahad Bassaid
    Patrick Baudouin, Avocat, Président d'Honneur de la FIDH
    Abdelbaset Bedrouni, Dipl. Ing., Deutschland
    Mohamed Belhaoua, Défenseur des droits de l'homme, Relizane, Algérie
    Rachid Belkacemi, Ingénieur - Algérie
    Mohammed Belmejdoub, ancien détenu politique marocain
    (1972-1982) et défenseur des droits de l'Homme
    Zaïma Benachour - militante des droits de l'homme
    Badis Benaicha, Universitaire
    Rachid Benaissa, ancien Fonctionnaire International à l'UNESCO
    Abdesslam Benali, Universitaire, France
    Djamaledine Benchenouf, Journaliste
    Yamina Benchohra-Sadarnac, membre udf, collectif justice et libertes présidente de l'ass:adac-athéna
    Djoudi Benhacine, Auteur dramaturge amateur algérien, Allemagne
    Tarek Ben Hiba, Conseiller Régional Ile-De-France "Alternative Citoyenne"
    Azzedine Benissad, militant du FFS, Paris
    Rabah Benlatreche, porte parole de la C.N.F.D rt président de l'A.F.D.F. Constatine
    Titem Benneouala, Docteur en mathématiques, France
    Ali Bensaad, géographe, Maître de Conférences, Université de Provence
    Hamida Ben Sadia, Altenative Citoyenne, LDH
    Mohamed Bensalem, Etudiant - Algérie
    Arezki Bentaleb, médecin, élu FFS, militant des droits de la personne humaine, Algérie
    R. Benyoucef, enseignant université , Défenseur des droits de l'homme, Algérie
    Rachid Berchiche, Ingénieur -Algérie
    Néstor Bercovich, Argentina
    Ruth Bergan, humanitaire, UK
    Abderrahmane Berkani, psychologue, France
    Mohamed Bettache, P/APW de Béjaiai - Algérie
    Ahmed Bettatache, Docteur en Droit - Cadre du Front des Forces Socialistes - FFS - Algérie
    Mohamed Ouamer Bibi, Professeur Université - Algérie
    Antoine Billiottet
    Claude Billy, Magistrat, Chanonat
    Virginie Bineau, Secrétaire générale, Eau Vive Montreuil, France
    Naomi Blackwell, Legal Representative, Refugee Legal Centre, UK
    Elisabeth Bonpain
    Hassen Bouabdellah, Cinéaste, France
    Smail Boubekeur, commerçant - Algérie
    Ahmed Bouchaala , Cinéaste, Paris
    Mme Bahdja Bouderbala, Secrétaire Nationale du FFS, chargée du mouvement associatif - Algérie
    Peter Black, Member National Assembly for Wales, Welsh Assembly, Swansea, Wales
    Laurent Bonnefoy, doctorant, Yémen
    Ahmed Bouabdallah / enseignant-chercheur / France
    Abdellah Bouguerra, Secrétaire National du FFS, chargé du mouvement syndical et du monde du travail - Algérie
    Karim Boughida, Algeria Watch International, Los Angeles, CA USA
    Mustapha Bouhadef, Universitaire et cadre du F.F.S.
    Salim Bouheddou, Chomeur, FFS, Algérie
    William Bourdon, Avocat, France
    Houria Bouteldja, attachée commerciale, Paris
    Hassene Bouzefrane, fiscaliste, Algérie
    Idir Bouzefrane, expert comptable, Algérie
    Mostafa Brahami, Dr. Economie
    Abdelhamid Brahimi, Economiste, ancien Premier Ministre en Algérie
    Djelloul Brahimi, Retraité - Algérie
    Rabah Brahimi, Economiste - Algérie
    Gill Branston, Senior Lecturer, Cardiff University Cardiff, Wales, UK
    Jo Briant, Centre d'Information Inter-Peuples; France
    Carol Brown, Artistic director, Swansea, Wales, UK
    Sylvie Buterrbach, Chercheuse,SBASSG,Wales,Uk
    Jorge Buzaglo, Profesor de economía, Argentina
    Mirtha Calmanovici, Docente, Argentina residente en Santiago de Chile
    Hugo Cañón, Fiscal General de Bahía Blanca (Argentina),
    Presidente de la Comisión por la Memoria (Pcia. Buenos Aires. Argentina)
    Catherine Casalegno , Professeur, Seyssinet-Pariset, France
    Marie-Claire Caloz-Tschopp, enseignante, chercheur Universités de Genève et Lausanne
    Irene Castillo, Socióloga, Presidenta del Grupo de Estudios Sociales,Argentina
    Centre d'Information Inter-Peuples, Grenoble
    Centro de Estudios Legales y Sociales (CELS), Ciudad de Buenos Aires - Argentina, www.cels.org.ar
    Djamel Chafa, Ingénieur - Algérie
    Aldjia Chaibi, Etudiante en Pharmacie - Algérie
    Hakima Chaibi, Architecte - Algérie
    Rachid Chaibi, Secrétaire National du FFS chargé de la gestion administrative , Algérie
    Taoues Chaibi, Médecin - Algérie
    Lyasmine Chaker, Étudiant, Québec, Canada
    Abdelaziz Chambi, DiveCité, Lyon
    Marie-Thérèse Chamot
    Marie-Anne Chauzain, chargée de mission, Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie
    Bénédicte Chavand, étudiante France
    Dr Tom Cheesman, University of Wales Swansea / Wales / GB
    Hocine Chellal, chef de département finance, militant du FFS, Bouira, Algérie
    Noreddine Chelouti, citoyen algerien
    Mouhieddine Cherbib, Militant du Comité pour le Respects et des Libertés en Tunisie
    Assila Cherfi, graphiste, Algérie
    Nadia Cherfi, Spécialiste en marketing - Algérie
    Ahmed Cherifi, Secrétaire National du FFS, chargé des solidarités et des anciens du FFS , Algérie
    Thomas Chiasson-LeBel, sociologue Montréal, Québec, Canada
    Sofiane Chouiter, Avocat, Algérie
    John Clayden, The Medical Foundation for the Care of
    Victims of Torture, Swansea, Wales, UK
    Collectif isérois de soutien aux réfugiés politiques algériens
    Beatrice Collet, Responsable comptable, membre d'attac et syndicaliste, France
    Comité des Parents des Personnes Enlevées ou Disparues au Liban
    Catherine Coquio, Universitaire, Présidente de l'Association Internationale de Recherche sur les Crimes contre l'Humanité et les Génocides
    Henri Couturier, Rouen
    Monique Crinon, sociologue, militante féministe, CEDETIM
    Miguel A. Cruzado Monge, Bilbao, Espagne
    Pierre-Yves Dacheux, membre LDH, Enseignant, Montpellier
    Amina Daligand, Australia
    Kamel Daoud, professeur de médecine, militant des droits de l'homme
    Abdul Raouf Darwich, mathématicien
    Rene Dassie, journaliste, paris france
    Violaine Déan, étudiante, france
    Iskander Debbache, Journaliste Algérien en exil
    Olivier de Frouville, juriste (Paris)
    François Della Sudda, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l'Homme, membre du bureau du Collectif des familles de disparus en Algérie
    Arielle Denis, Co-Présidente du Mouvement de la paix, France
    Ouardia Derriche, Militante des droits humains, Bruxelles
    Moussa Diaf, universitaire, Algérie
    Mohamed Djebouri, Enseignant - Algérie
    Ahmed Djeddai, Docteur - Cadre du Front des Forces Socialistes - FFS - Algérie
    Idris Djelid, etudiant, Zurich, Suisse
    Safia Rym Djellouli, Etudiante à l'école supérieure des beaux-arts
    Mohamed Djelmami, Secrétaire National du FFS chargé des Droits de la Personne Humaine et du Maghreb - Algérie
    Ahmed Djemili, Fonctionnaire - Algérie
    Ghalia Djoudi, Documentaliste - Algérie
    Hocine Djoudi, Anesthésiste - Algérie
    Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des droits de l'Homme
    Christian Dufrechou, France
    Francine Duong
    Michèle Durieux, 54 ans animatrice en pastorale, France
    Yves Dutier, Consultant, France
    Nacera Dutour, Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie, France
    Irène Ekani , enseignante retraitée
    Ali El Baz, coordinateur de l'association des travailleurs maghrebins de france (ATMF)
    Anouar Nourdine Errida, Militant Associatif, France
    ESPOIR, Association, Président : Bernard Rodenstein, Colmar
    Karine Esteves, Chargée de mission SGDF, France
    Mireille Fanon-Mendes-France, collaboratrice parlementaire, militante des droits humains
    Yvette Fauchot, LDH, Evry
    Sofiane Fellah, étudiant en commerce, France
    Dr Kamel Eddine Fekhar, Medecin - Secrétaire National du FFS, chargé de l'anticipation et de la formation politiques - Algérie
    Virginie Feuilloy, Cadre de Santé, France
    Joanna Furber, Project Officer, Dylan Thomas Centre, Swansea, Wales
    Omar Gaci, Elu APC - Algérie
    Rachid Gaier, Melun, France
    Sergio Garate, Chilean National Resident in the UK, Laboratory Technician
    Vincent Genestet, Consultant, Cedetim, France
    Axel Goldau, Journalist, Berlin - Deutschland
    Roger Goldsmith, Royaume Uni, membre d'Amnesty International
    Paula Gomez, psychologue, Algérie
    Farid Gonzalves, commerçant
    Narriman Latefa Guemar, syndicaliste , UK
    Adel Soleiman Guémar, journaliste indépendant, Wales, UK
    Abderrahmane Guerouaz, fonctionnaire, Bouira, Algérie
    Abdelkader Hamadache, Retraité - ex Sénateur - Algérie
    Boualem Hamadi, Peintre - Algérie
    Joséphine Louise Hamani – Auf Der Maur (professeur à Genève & Association vérité et justice en Algérie )
    Mabrouk Hamani, commerçant à Genève
    Mohamed Tahar Hamani, Ancien médecin militaire
    Hassane Hamdane, Graphic Designer, UK
    René Hamm, journaliste indépendant, Mittelbergheim (Alsace)
    Lotfi Hammami, (pcot) parti communiste ouvrier de Tunisie
    Dr Andrew Hammond, academic
    Ahmed Hanifi , Formateur (Marseille)
    Ferhat Hanoune, Président de l'assemblée communale de Béni Ksila, wilaya de Béjaia - Algérie
    Ali Haouchine, politologue, Montreal
    Mohamed Harbi, Historien algérien, France
    Jean-Benoit Hardouin
    El Alia Hassaine, prothésiste dentaire, france
    Moussa Hannou
    Omar Hebbache, algérien, Montreal Canada
    Hassina Hemmache, Architecte - Cadre du Front des Forces Socialistes - FFS - Algérie
    Claude Hénon, enseignante militante SUD Education, Le Havre (76)
    Etienne Henry, sociologue DR Inrets
    Hélène Henry, enseignante retraitée membre de la LDH
    Abdelhamid Hihi
    Helen Hintjens, Lecturer in Development and Social Justice, Institute of Social Studies, The Hague
    Gasmi Hocine, Etudiant chercheur, universite de Nice-France
    Pascal Holenweg, politologue, Genève
    Sara Horchani, Etudiante, Militante associative et, Secrétaire aux droits humains du Parti Socialiste section de Dijon
    Mohammed Houati, Ex- Président d'APC, Chlef, Algérie
    Jane Hypher, medical social worker, Swansea, Wales,
    UK
    Mouloud Idir, Politologue, Université du Québec à Montréal
    Said Igoudjil, cadre financier, Algérie
    Mohand Ikhenoussene, Cadre Financier - Algérie
    Ines Izaguirre, Profesora Consulta UBA - Miembro Directivo APDH
    Instituto de Investigaciones "Gino Germani", Facultad de Ciencias Sociales, Buenos Aires, Argentina
    Jean Marc Jacob, enseignant, Paris
    Pierre Jacquemin, Retraité, Membre d'Amnesty International, France
    François Jacquet
    Maria Adela Jasnis , Investigadora de la Universidad de Buenos Aires, Argentina
    Catherine Jennings, Irlande
    Fathi Jerbi, Universitaire et membre du "collectif 18 octobre pour les droits et les libertés en Tunisie
    Kamil Jilali, étudiant
    M.Riskær Jørgensen, Member of Amnesty of International, Denmark
    Rosemary Jones, self-employed,Wales, Uk
    Ahmed Kaci, Journaliste
    Boualem Kaci, retraite, Bejaia Algerie
    Hassina Kaci, Retraitee, Algerie
    Mehdi Kaci, Department of International Relations San Francisco State University CA, USA
    Abdelhafid Kasri, Secrétaire National du FFS chargé des élus - Algérie
    Bouzid Kassa, Fonctionnaire
    Youghourta Kebbous, Sociopedagogue Barcelone (Espagne)
    Shanez Kechroud, Specialiste en communication
    Halim Kemmoum, informaticien, Constantine algerie
    Ahcène Kerkadi, élu FIS, Lausanne
    Mehdi Kerri, étudiant, Algérie
    Jeanne Kervyn, Sociologue, Belgique
    Meziane Kettou
    Amine Khalfi
    Léon Kharomon, Journaliste réfugié en France
    Zahir Khelifi, enseignant formateur en photographie; Tizi-Ouzou, Algérie
    Kamer edine Kherbane, Membre fondateur du Front Islamique du Salut
    Akli Khoudi, Ingénieur - Algérie
    Mourad Krinah, Etudiant, Algérie
    Azedine Lagha, Etudiant
    Lyes Lakhal, Chercheur, France
    Ali Laskri, Premier Secrétaire du Front des Forces Socialistes - FFS - Algérie
    Thierry Le Bars, professeur à la Faculté de droit de Caen (France)
    Sara Lebbad, graphiste, Algérie
    Hélène Lécot, Journaliste- Paris, France
    Mehdi Lebid, étudiant, Algérie
    Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire, France
    Ali Lemdani, Enseignant - Algérie
    Madjid Lemdani, Secrétaire National du FFS à la politique financière - Algérie
    Jean-François Lepez, retraité
    Mohamed Limani, Enseignement - Algérie
    Tahar Lounes, Enseignant, France
    Hakim Lourari, membre du conseil national du ffs federation de setif
    Nicole Louvest, France
    Adriana de Lucio, politólga, Argentina
    Salah Mahammed, fonctionnaine de la santé - Algérie
    Georges Maire
    Jean-François Malesset, Marseille
    Hocine Malti, expert pétrolier
    Kamel Mammar, Fonctionnaire - Syndicaliste - Algérie
    Djoudi Mammeri, Ingénieur en Génie Civil - Sénateur - Algérie
    Ahmed Manaï, directeur de l'Institut Tunisien des Relations Internationales
    Elsa Manghi, chargée projets associatifs
    Catherine Marguin, militante droits humains, Lyon, France
    Marie Marin, membre de la LDH, France
    Mohamed Mazouki, étudiant
    Medjnoun Mecipca, Fonctionnaire, Montréal,Canada
    Yahia Medani, Avocat - délégué auprès du Premier Secrétaire du FFS, chargé du suivi des affaires Judiciaires - Algérie
    Foued Medjabri, technicien
    Chérif Medjaoui, Architecte, Alger
    Hakim Mehenni, ph.D student, National Institute of Scientific Research (INRS-emt)
    Rabah Meksem, syndicaliste Membre de la direction du Satef.- Algérie
    Hanafi Merabet, commercant, zoui khenchela , Algérie
    Jamel Merabet, citoyen algérien
    Rachid Mesli, Avocat (Genève)
    Belkacem Messaoudi, vice président APW de Bouira - Algérie
    Rashid Messaoudi, journaliste, UK
    Raphaël Messara, Contrôleur de gestion, France
    Fabienne Messica, LDH, cedetim
    Mira Meziane, informaticienne, Algérie
    Youcef Mimouni, Ingénieur en Environnement - militant du Front des Forces socialistes - FFS - Algérie
    Tobias Mörike, Landesvorsitzender Jusos Brandenburg, Sprecher des Arbeitskreis Nahost Jusos, Deutschland
    Mustapha Mokdad, militant du FFS, Marseille, France
    Khaled Mokhtari, Syndicaliste, Algérie
    Rym Mokhtari, étudiante et graphiste, Algérie
    Khaled Mokrani, Professeur - Algérie
    Mehdi Mosbah, Réfugié politique, victime de la torture en Algérie
    Alain Mot, Membre Amnesty International, France
    Rezzoug Moussoum, enseignant universitaire - Algerie
    M. Martial Mouqueron, Militant associatif, politique et syndical
    Mounir Mrabet, étudiant, Algérie
    Corinna Mullin, PhD candidate, London School of Economics
    Anastasie Mutoka, Journaliste réfugiée en France, Vice-présidente de l' Association des journalistes Réfugiés en France
    Karim Naar, étudiant , Pologne
    Djamel Nacer, Opérateur, FFS, Algérie
    Elisabeth Nadiras, LDH Toulon
    Dr Rabah Nait Abdellah, Ophtalmolgue - élu FFS au sein de l'APW d'Alger - Algérie
    Corinne Nativel
    Mohamed Nebbou, Secrétaire National du FFS, chargé du suivi des fédérations - Algérie
    Youcef Nedjadi, physicien
    Dr Kalypso Nicolaïdis, University Lecturer in International Relations,
    European Studies Centre, University of Oxford
    Dimitri Nicolaïdis, enseignant
    Stylanos Nicolaidis
    Jo Falk Nielsen, Journalist, Denmark
    Sadhbh O'Dwyer, redactrice, Swansea, UK
    Enrique Oteiza, Profesor titular Facultad de Ciencias Sociales; Universidad de Buenos Aires, Investigador de Instituto de Investigaciones Sociales Gino Germani, de dicha Facultad Buenos Arires, Argentina
    Linda Ouacel, citoyenne Algérienne - militante FFS - Algérie
    Farida Ouaghlissi, Militante, épouse d'un disparu, Algérie
    Mekki Ouahrani, Militant du FFS ; Etudiant en siences économiques, Algérie
    Mourad Ouchichi, Algérien, Etudiant à L'Institut des Etudes Politiques (IEP) de LYON France
    Moha Ouhssain Arehal, Ingénieur, Chroniqueur, Maroc
    Ouahmi Ould-Braham, Chercheur (Paris)
    Myriam Ounesli, travailleuse sociale, Rouen (seine-Maritime), France
    Youcef Ouremdane, Enseignant, FFS, Algérie
    Dr Boualem Ouzriat, membre du conseil national du ffs , médecin inspecteur , Alger
    Bruno Palluat, ACAT, France
    Marion Péchayre
    Jean-Marie Penet, Documentaliste, France
    Evelyne Peter, gougenheim
    Jean-Pierre Peter, gougenheim
    Monique Poncin , retraitée, membre Amnesty international, Belgique
    Sonia Pradine, juriste, Marseille
    Fabienne Prost, animatrice radio
    Asim Qureshi, Lawyer, Cageprisoners, United Kingdom
    Amar Rahem, Doctorant, Suède
    Aissa Rahmoune, étudiant, militant du FFS, Algérie
    Salem Rassoul , Avocat et étudiant, Paris
    Dr. Horacio Ravenna, Covicepresidente, Comisión de Relaciones Internacionales, Argentina
    Anne Reaney, social worker, Swansea, Wales, UK
    J Reinhardt,
    Wilfried Repesse, Animateur social, France
    Francois Ribac, compositeur, France
    Stuart Rice, Uplands ward Councillor, Uplands, Wales, UK
    Amanda Richardson, Documentary Producer, London, UK
    G. Richerd, Membre ACAT-France
    Patrick Rizat-Sibourd, Ecrivain / France
    Marguerite Rollinde, université Paris 8/Saint Denis
    Christophe Rolot, Etudiant, France
    Keith M Ross; Caseworker; Asylum Justice; Swansea, Wales
    Brahim Rouabah
    Urs Peter Ruf, consultant, Germany
    Fadhila Sadaoui, styliste en bijoux
    Hadjou Saddek, Militant associatif
    Youcef Sahli, avocat , militant du FFS, Algerie
    Brahim Sahnoune, citoyen Algerien
    Hadj Aissa Saidat, Enseignant universitaire, Mostaganem, Algérie
    Brahim Saiss, Bibliothécaire à l'Université Paris VIII à Saint Denis
    Boudjemaa Salem, Universitaire - Algérie
    Julien Salemkour
    Mohammed Samraoui, ex-colonel du DRS dissident
    Miguel Angel Sandoval Vasquez , Sociologo y periodista, exnegociador del proceso de paz en Guatemala
    Khaled Satour, universitaire
    Ibrahim Sendussi, Consultant International
    Leila Sendussi, Administration Assistante
    Omar S'habou, Directeur de l'Hebdomadaire "Le Maghreb", Tunisie
    Abderrahmane Amine Sidhoum, avocat et millitant des droits de la personne, Algérie
    Hanafi Si Larbi, Militant du FFS –Algerie
    Ahmad Simozrag, avocat algérien
    Mourad Slimani, Ingénieur Projet
    Mohamed Smain, membre du comité Directeur de la LADDH, Algérie
    Habib Souaidia, ex-officier des forces spéciale de l'armée algérienne et auteur du livre "la sale guerre"
    Nesta Steffens, Human rights activist, Swansea, Wales
    Silke Studzinsky, avocate, Berlin
    Hakim Tabbou, sans profession - Algérie
    Karim Tabbou, Porte parole du Front des Forces Socialistes - FFS - Algérie
    Abdenour Tafoukt, Pharmacien, FFS, Algérie
    Omar Takabeit, Président de l'assemblée communale de Kendira, wilaya de Béjaia - Algérie
    Ahsène Taleb, enseignant, France
    Dalila Taleb, responsable de l'association Génération Citoyenne - Algérie Membre du Conseil National du FFS
    Khaled Tazaghart, Professeur de l'enseignement secondaire - Algérie
    Marilyn Thomas, Secretary Swansea Bay Asylum Seekers Support Group, Swansea, UK
    Rhodri Thomas, Plaid Cymru/Wales AM. UK
    Abdelkader Tigha, officier algérien dissident
    Ouahiba Touati, Secrétaire Nationale du FFS à la condition féminine, Algérie
    Touhardji
    Mohamed Tselkim, Ingénieur
    Stéphanie Tutin, Professeur, France
    Dr. Fernando O. Ulloa, Profesor Honorario - Universidad de Buenos Aires
    Jeadette Vaillant , professeur , LDH France
    Otilia Vainstock, chercheure, Argentine
    Michel Valadier
    Armand Veilleux, moine, Belgique
    Horacio Verbitsky, Escritor, Argentina
    Anne-Sophie Vivier, Intern for the Middle East and North Africa Program, International Center for Transitional Justice
    Bernhard Völk, Deutschland
    Jeni Williams, University Lecturer in Literature and Art History, Swansea
    Chokri Yacoub, Président du Forum Tuniso-Suisse des Libertés, Lausanne / Suisse
    Idris Yahyaoui, Magistère en Génie chimique, FFS, ALGERIE
    Mustapha Yessad, délégué chargé de l'évaluation et du suivi auprès du Premier Secrétaire du FFS , Algérie
    Mourad Youcef, ingenieur, membre du fis, Allemagne
    Mohd Yousef, Medical Doctor, SWARM, Qatar
    Abdelkrim (Karim) Yousfi, militant des droits de l'homme, France
    Zoulikha Zaidi, Cymru Refugees and Asylum Seekers Academic Council, Britain
    Miloud Zehraoui, architecte, France
    Dr. Rachid Ziani-Cherif, Elu aux elections de decembre 1991 pour la wilaya de S.B.A sur les listes du F.I.S
    Stefanie Zietlow, étudiante, France
    Mourad Zirari, Ingénieur, Paris
    Mohamed-Larbi Zitout, ex-diplomat


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires